7 symptômes d’un manque de vitamine D

Dernière mise à jour: 08.08.20

0
1

 

L’organisme humain se compose d’innombrables cellules, qui nécessitent des apports nutritifs spécifiques pour bien fonctionner. La plupart d’entre elles disposent d’un récepteur de vitamine D, preuve de l’importance de celle-ci pour une bonne santé. Voici sept signes qui vous permettent d’en déceler une carence, à confirmer par un test sanguin.

 

Une impression de fatigue chronique

La vitamine D, entre autres éléments nutritifs liés à la vitalité, joue un rôle essentiel dans la santé cellulaire en général. En quantité suffisante dans l’organisme, elle vous permet de vous sentir en pleine forme, toujours frais et dispos. Par contre, un signe évident de manque en vitamine D se représente généralement par un manque d’énergie manifeste dans tout ce que vous entreprenez.

Dès le réveil, vous ressentez une impression de fatigue, alors que vous venez de passer quelques heures au repos, à dormir dans votre lit. Les activités physiques vous intéressent de moins en moins, et vous devenez partisan du moindre effort dans tout ce qui pourrait solliciter de la force physique. Dans les cas extrêmes, même si vous restez amorphe sur un fauteuil bien confortable, vous aurez toujours l’impression d’être fatigué. Le cercle vicieux de la paresse et du manque d’énergie se renforcera et aboutira à des conséquences psychosomatiques plus graves.

 

Un sentiment allant de la déprime à la dépression

Selon les résultats de diverses recherches médicales, le cerveau contient des récepteurs de vitamine D dans la quasi-totalité des cellules qui le composent. La plupart d’entre eux se situent dans la zone correspondant à la dépression et aux autres facteurs stimulant les sentiments négatifs. Une carence en vitamine D peut alors se reconnaître par un sentiment inexpliqué de mélancolie et de petite déprime passagère. Toutefois, la situation peut aussi se reconnaître par des effets physiques comme des douleurs nerveuses, des céphalées ou des vertiges dont vous ne pouvez pas toujours expliquer l’origine.

Plus la carence se fait marquante, plus les symptômes psychologiques se feront plus évidents. Ceux-ci peuvent commencer par des troubles de la concentration, qui vous empêcheront d’effectuer une tâche correctement et dans les délais normaux. En conséquence, vous pourriez devenir sujet à des changements d’humeur, et tendre vers la dépression, suite au constat que vous n’êtes pas totalement vous-même. Dans le pire des cas, des pathologies neurologiques comme la démence peuvent même survenir.

Une découverte de problèmes musculaires

La vitamine D nourrit essentiellement les muscles, en leur permettant de synthétiser les autres nutriments qui assurent leur fonctionnement optimal. Entre les milliers de contractions et de relâchement qu’ils effectuent tous les jours, sans compter les innombrables gestes fixes et mobiles, les muscles travaillent presque sans arrêt. Le manque de vitamine D dans ce contexte se traduit en premier lieu par un état de faiblesse musculaire généralisée. En d’autres termes, si vous aviez l’habitude de soulever un poids équivalent au vôtre, cette capacité se réduira au fil du temps, jusqu’à ce que vous ne puissiez plus rien soulever.

Or, dans une situation normale, chaque personne doit pouvoir soulever un poids de plus en plus important, en fonction de l’entraînement et de l’habitude. Ensuite, le manque de vitamine D peut également se ressentir par des douleurs musculaires ou des crampes, notamment lorsque vous voulez vous forcer un peu à des exercices que vous avez du mal à réaliser comme avant. Le pire peut se constater chez un homme, lorsqu’il devient sujet à un dysfonctionnement érectile. La prise de suppléments de vitamine D3 peut en tout cas aider à rétablir cette situation, en attendant un traitement médical approprié.

 

Un constat de fragilisation des os

Si le calcium constitue le principal facteur remis en cause dans un cas de faiblesse du squelette en général, il n’est pourtant pas le seul à devoir être incriminé. En effet, la carence en vitamine D peut également être mise au poteau. Pour cause, celle-ci joue le rôle de fixateur, grâce auquel l’os peut synthétiser et assimiler le calcium dans son objectif de croissance et de renforcement. Le manque de vitamine D dans votre organisme peut alors entraîner des conséquences graves par rapport à la qualité de votre ossature.

En effet, il peut provoquer le rachitisme chez un enfant, ou alimenter l’atrophie des os chez les adultes, dont la manifestation la plus courante se traduit par l’arthrose ou une ostéoporose. Peu de vitamine D peut également générer l’ostéomalacie, ou le ramollissement des os. Dans tous ces cas, le risque de fracture peut alors être décuplé chez un sujet en manque de vitamine D.

 

Une réduction des performances physiques

Plus ou moins en relation avec les effets musculaires, une personne souffrant d’un manque de vitamine D verra ses performances physiques générales diminuer. La raison s’explique par une absence de l’élément essentiel qui permet l’assimilation et la nutrition des divers organes de récupération après l’effort effectué.

Plus concrètement, votre organisme effectue des efforts qui ne seront pas compensés, à cause de cette absence de vitamine D. Ses capacités diminueront alors avec le temps, puisqu’il dépense des calories plus qu’il n’en gagne, et les performances se réduisent petit à petit, jusqu’à ce que toutes les réserves soient épuisées. Le plus grand risque par rapport à cette situation se solde par un décès précoce.

Une croissance du trouble du sommeil

Contrairement à certains organes vitaux qui fonctionnent 24 heures par jour et qui assurent que nous sommes en vie, le reste du métabolisme humain nécessite du repos après une journée de labeur, afin de pouvoir retrouver de l’énergie pour affronter la journée suivante. Seulement, le manque de vitamine D risque de laisser glisser un grain de sable dans cet engrenage. En effet, des recherches ont prouvé qu’une carence en vitamine D provoque des troubles du sommeil.

 

Une réduction des défenses immunitaires

Selon des études médicales effectuées par des spécialistes, le manque de vitamine D provoque également un déficit du système immunitaire. Vous le ressentez par une sensibilité accrue aux infections, à la moindre maladie ambiante comme un rhume ou une grippe, ou les maladies auto-immunes comme le psoriasis.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments