Alcool et musculation : font-ils bon ménage ?

Dernière mise à jour: 27.09.22

 

En fonction de la quantité bue, l’alcool peut présenter des effets sur la musculation. Il est alors important de déguster une boisson alcoolique avec modération si vous ne voulez pas risquer qu’elle freine votre prise de masse musculaire. Dans cet article, nous vous parlerons donc des effets de l’alcool sur la santé et surtout sur le développement des muscles.

 

Les effets de l’alcool sur la musculation

Certains sujets ne refusent pas une petite bière après le sport pour se détendre et se rafraîchir. Néanmoins, une surconsommation d’alcool peut entraîner des conséquences néfastes pour la santé. Parmi ces effets négatifs figure la prise de poids incontrôlée pouvant vous mener jusqu’à l’obésité. Cela s’explique par le type de calories fourni par le breuvage. 

Il s’agit d’un apport calorique non identique à celui de 1 g d’éthanol donnant 7 calories par exemple. On parle plutôt de calories vides qui ne présentent aucune utilité et qui ne favorisent pas une prise de muscle. Elles sont alors stockées dans le tissu adipeux sous forme de graisse et ne se transforment pas en énergie. L’alcool entraîne la prise de poids et c’est pour cette raison qu’arrêter de boire de l’alcool fait maigrir certaines personnes.

En outre, l’alcool ralentit et complique l’oxydation des lipides, mais augmente le taux de triglycérides dans le sang. Il vous donne ainsi une balance lipidique positive. Si vous êtes du genre à boire une bière par jour, cela causera forcément l’accroissement de la taille des adipocytes et de la masse grasse au niveau de l’abdomen. Malgré une séance intensive d’abdos, la personne aura alors du mal à avoir un ventre plat.

 

L’alcool et son pouvoir déshydratant

Une personne buvant trop d’alcool déshydrate son organisme. Après avoir fait la fête toute la nuit avec des boissons alcooliques à gogo, le lendemain, vous aurez sûrement la gueule de bois et une envie irrésistible de boire un grand verre d’eau toutes les minutes. Pourquoi l’alcool déshydrate ? Cela est tout à fait normal, car l’alcool inhibe l’hormone anti diurétique et ne permet pas à l’eau d’être réabsorbée dans les tubules rénaux. Par conséquent, l’alcool cause la déshydratation et pour éviter cela, il est toujours recommandé de boire un verre d’eau entre vos verres de cocktails alcoolisés.

L’alcool et la musculation : qu’en est-il de la prise de masse musculaire ?

L’effet de l’alcool sur la musculation se fait surtout sentir au niveau du développement des muscles. En effet, vous devez noter que pour un sportif désirant avoir un corps bien sculpté, la consommation d’alcool ne pourra pas lui permettre d’atteindre son objectif, même s’il le boit avec modération. L’alcool bloque la récupération musculaire après un effort physique ou un entraînement intensif. 

De plus, le niveau de myostatine renfermé dans les muscles s’accroît considérablement en présence d’alcool. Ce dernier empêche donc la création de nouvelles fibres et réduit par la même occasion la prise de masse musculaire. Il a été prouvé maintes et maintes fois que l’alcool est mauvais pour la santé et pour la physiologie humaine. En plus de nuire à la fonction neurale et au métabolisme, il entraîne également des maladies cardiovasculaires et détruit la myopathie des muscles squelettiques.

 

L’alcool et la musculation : les effets sur la testostérone

Il est clair que l’alcool et la musculation ne font pas bon ménage. Toutefois, nous ne pouvons pas affirmer catégoriquement que consommer des boissons alcooliques présente des effets négatifs significatifs sur l’exercice physique. Bien sûr, le taux de testostérone diminue à cause de la prise d’alcool, mais cette baisse est négligeable si vous êtes un buveur occasionnel. 

D’après une étude, en dégustant 30 à 40 g d’alcool quotidiennement, la testostérone diminue de 6,8 % chez l’homme. Par contre, aucune baisse n’a été observée chez la femme. Cela veut dire que si vous buvez 3 bières par jour pendant 21 jours, vous perdrez seulement 6,8 % de testostérone. Dans le cas où vous ne prenez un verre de vin que lors des grandes occasions, la diminution sera minime et à peine remarquable. Il ne sera donc pas nécessaire de consommer des suppléments de testostérone.

L’alcool et la dépression

Même si vous avez l’impression qu’une soirée arrosée peut vous apporter de la joie et de la bonne humeur, vous pourrez ressentir l’effet inverse le lendemain de votre cuite. Cette boisson et la musculation ne font pas la paire, car l’alcool peut être à l’origine d’une dépression sur le cerveau, engendrant ainsi une baisse du moral. En dégustant trop de cocktails la veille, vous aurez, en plus d’un mal de tête, un sommeil perturbé. Vous pourrez alors avoir moins de motivation pour aller à votre entrainement ou pour suivre votre régime alimentaire. Vous n’aurez qu’une envie, rester au lit et ne rien faire.

 

La consommation d’alcool se combine-t-elle avec la musculation ?

Vous n’êtes pas obligé de choisir entre l’alcool et le sport. Cependant, boire une bière par jour n’est pas une routine de vie ni une habitude que vous devrez adopter. Pour un pratiquant de la musculation, il serait plus judicieux, mais surtout responsable d’éviter au maximum la surconsommation de boissons alcooliques puisqu’en plus de réduire votre force, elles empêchent également votre récupération musculaire.  

Par ailleurs, il a aussi été mentionné plus haut que l’effet négatif de la bière concerne la prise de poids incontrôlée ou encore l’augmentation de la masse grasse. Vous serez moins motivé à faire du sport et à faire des efforts physiques. Néanmoins, les conséquences de la consommation d’alcool sur la musculation vont surtout dépendre de la quantité d’alcool que vous buvez. 

Si vous savez boire occasionnellement et de façon responsable en veillant à ne jamais dépasser vos limites, vous pourrez boire de temps en temps sans risquer d’impacter vos performances. Boire de l’alcool n’est donc pas interdit pour un sportif. Par contre, c’est l’abus d’alcool qu’il faudra éviter. Tout excès nuit et il est important de toujours consommer avec modération pour rester au meilleur de votre forme.

 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES