Que faire pour accélérer son métabolisme ?

Dernière mise à jour: 22.09.21

 

Le métabolisme joue un rôle essentiel dans le maintien des fonctions vitales des êtres humains. Pourtant, il peut arriver que ce phénomène soit en baisse. Ceci peut engendrer la prise de poids, la perte de motivation et même la dépression. Alors, comment faire pour augmenter son métabolisme ? Il faut bien se nourrir, bien dormir et pratiquer des exercices physiques réguliers. 

 

Qu’est-ce que le métabolisme ?

Ce phénomène biologique est souvent délaissé, pourtant il garantit le bon fonctionnement de l’organisme. En réalité, le métabolisme de base détermine les réactions physiologiques qui s’effectuent dans le corps. Ce processus joue un rôle important pour préserver les fonctions vitales. Pour ce faire, il impacte sur la digestion des nourritures. Aussi, il agit sur la chaleur corporelle et les processus chimiques. En essayant de comprendre le métabolisme, vous pouvez donc améliorer votre santé.

De nombreux facteurs entrent en jeu lors de ce processus, ainsi le métabolisme est souvent instable. Le vieillissement peut par exemple entraîner son ralentissement. Ceci s’explique par la diminution de la consommation énergétique.

Aussi, la génétique peut influer sur ce phénomène. En effet, chaque individu possède une constitution corporelle et une digestion propre. Certains disposent d’un métabolisme lent. Ils sont donc plus sensibles à l’obésité. En revanche, d’autres personnes sont plus minces.

En plus, la dose d’activité physique pratiquée agit également au niveau de la consommation d’énergie. Cela dit, le type et la fréquence des sports effectués ont des impacts sur le métabolisme.

Il existe plusieurs symptômes qui indiquent le ralentissement du métabolisme. La personne concernée continue d’accumuler les kilos. Malgré la pratique de sport et l’adoption d’une bonne hygiène de vie, rien ne change. Aussi, elle peut être victime de problèmes digestifs ou de déficience hormonale. De plus, elle ressent régulièrement des sensations de ballonnement. Ceci montre que l’organisme a du mal à éliminer les composants chimiques des aliments. Dans tous les cas, il faut agir pour essayer d’augmenter son métabolisme.

Changer la manière de s’alimenter

Afin d’accroître le taux métabolique de base, privilégiez certains aliments parmi d’autres :

 – Les graines : Il a été démontré qu’elles constituent une très bonne alternative aux biscuits. Elles peuvent donc être consommées lorsque vous avez envie de grignoter. Privilégiez les graines de tournesol, de sésame ou encore de lin. Les noix de cajou, les amandes et les pistaches sont aussi à favoriser.

 – Les aliments enrichis en graisse végétale : L’huile de coco est conseillée pour sa capacité à accélérer le métabolisme, sans vous faire gagner du poids. Sinon, les huiles à partir de colza ou d’olive sont recommandées. En plus, la consommation des olives et des avocats est aussi à prioriser.

 – Les poissons gras : Les graisses provenant de ces fruits de mer ne sont pas entièrement stockées dans l’organisme. Ce dernier conserve uniquement la quantité nécessaire. Ainsi, tout ce qui reste est automatiquement éliminé. Aussi, la quantité importante d’iode dans ces aliments permet de normaliser le métabolisme.

 – L’eau : Boire 2 litres d’eau par jour est suffisante pour garantir le bon fonctionnement de votre métabolisme.

 – Les protéines : Une alimentation enrichie en protéine de qualité est nécessaire pour conserver la masse musculaire. Cette substance favorise le métabolisme rapide qui entraîne la perte de poids. Évidemment, vous devez apprendre à bien sélectionner vos aliments. Cela dit, privilégiez l’œuf, les poissons auxquels vous n’ajoutez pas de sauce ainsi que les viandes maigres.

En outre, vous devez contrôler la quantité de nourriture que vous consommez. Il s’agit donc de trouver le bon équilibre. En procurant à l’organisme ce qui lui est nécessaire, vous aurez un niveau de métabolisme correct. Cela dit, méfiez-vous des régimes trop restrictifs. Ils consistent souvent à ne manger qu’une catégorie d’aliment. Afin d’optimiser le fonctionnement du corps, il faut respecter ses besoins physiologiques. Vous pouvez aussi prendre un supplément de curcuma pour entretenir votre foie et votre estomac au quotidien.

Le principe est simple, la privation de nourriture entraîne la baisse de calories reçues par l’organisme. Ceci diminue automatiquement la consommation énergétique. La quantité calorique restant ne permet pas de garder les fonctions vitales en bon état. Lorsque le régime dure plus longtemps, le taux de métabolisme est très faible. Ainsi, quand vous vous remettez à manger en arrêtant la restriction, la prise de poids est immédiate. En effet, l’organisme ne peut plus utiliser la nourriture pour la transformer en énergie. Ceci engendre inévitablement l’accumulation de graisse.

Cela dit, il faut apprendre à bien manger, que ce soit en termes de quantité ou de qualité afin d’augmenter son métabolisme. Il s’agit de consommer plus fréquemment de petites rations. Pour y parvenir, vous devez partager votre part. En dehors des trois repas, prévoyez une collation dans la matinée. Évidemment, vous devez conserver une meilleure alimentation en privilégiant la liste que nous avons fournie précédemment. Il s’agit donc de tout cramer pour repartir sur des bases plus saines.

 

Bien dormir la nuit

Le sommeil joue un rôle important dans la régulation de l’organisme. Il favorise notamment la production d’hormones indispensables pour le bon fonctionnement du corps. Évidemment, il impacte également sur notre métabolisme. Lorsqu’on ne dort pas suffisamment, le métabolisme basal ralentit. Pour y remédier, il y a quelques habitudes à adopter.

 – Assurez-vous de garder des horaires de sommeil réguliers. Il s’agit d’instaurer un rythme identique au quotidien. Cela dit, essayez de vous coucher et de vous lever à la même heure. Ne changez pas ces habitudes lors des fins de semaine.

 – Dormez au moins entre 7 à 8 heures chaque nuit. De cette manière, le corps peut se régénérer convenablement en vue de stimuler le métabolisme. En revanche, ne vous forcez pas si vous n’avez pas encore envie. À la place, lisez par exemple un livre en attendant que le sommeil s’installe. Apprenez à connaître les signes comme l’alourdissement des paupières ou les bâillements répétés.

 – Privilégiez les activités reposantes en fin de la journée. Certes, vous pourriez être tenté de jouer avec votre téléphone ou votre tablette. Pourtant, les lumières retardent l’envie d’aller se coucher.

 – Le repas du soir devrait être aussi léger que possible. Ceci apporte une bonne régulation de l’organisme pendant la nuit. Dans le cas contraire, votre estomac passera son temps à digérer les aliments que vous avez consommés. Cette situation impacte forcément sur la qualité de votre sommeil. Cela dit, mieux vaut éviter les plats contenant beaucoup de graisses ainsi que les fritures. À la place, privilégiez les féculents comme les pâtes ou la pomme de terre. Ne cherchez pas non plus d’excuse pour manquer le dîner. Ce dernier doit être pris au moins 2 h avant d’aller au lit.

 – L’environnement dans la chambre doit également être favorable au sommeil. Prévoyez une température moyenne de 18 à 19 °C. Aussi, assurez-vous qu’il y ait une bonne aération. L’isolation phonique de la pièce est essentielle. D’ailleurs, vous pourriez avoir besoin d’un bloque fenêtre. De cette manière, vous ne serez pas dérangé par le bruit d’un claquement de fenêtre au moindre coup de vent. Pendant la nuit, éteignez toutes les lumières. Dans la limite du possible, évitez les veilleuses.

 – Enfin, tous les stimulants sont à proscrire avant d’aller au lit. La nicotine dans le tabac retarde la période d’endormissement et allège le sommeil. Certes, l’alcool permet de s’assoupir plus rapidement. Par contre, il perturbe par la suite votre sommeil. A la sortie du lit, vous aurez l’impression de n’avoir dormi que quelques heures seulement. Aussi, tous les excitants sont à bannir à partir de 15 h. En effet, ils augmentent les risques de réveil nocturne. Ainsi, il vaut mieux éviter la consommation de vitamine C, de café ou du thé.

Pratiquer des activités sportives

Faire du sport est un moyen très efficace pour accélérer le métabolisme. À force de bouger, vous gagnez en masse musculaire. Cette dernière comporte essentiellement des tissus denses. Ceci permet de brûler davantage de calories. Rassurez-vous puisqu’il ne s’agit pas de vous entraîner pendant des heures. En effet, pratiquer des exercices pendant au moins 30 à 45 min et 3 fois par semaine peut suffire. Vous pouvez d’ailleurs relayer les séances nécessitant plus d’efforts et celles qui sont plus douces. Voici quelques disciplines que vous pouvez appliquer dès maintenant. Elles sont adaptées aux personnes cherchant des astuces pour maigrir à 50 ans.

 – La corde à sauter : Inutile de vous abonner aux salles de sport pour espérer augmenter votre métabolisme. En effet, la pratique de cette activité améliore les capacités de l’organisme. Elle permet de transpirer assez rapidement. En plus, les résultats sont vite perceptibles.

 – Nager : La natation est idéale pour éliminer les stress et les tensions musculaires. Aussi, elle permet de bien sculpter tout votre corps. Pour faire des économies, rendez-vous à la piscine municipale de votre région.

 – Pratiquer du sport collectif : Le football ou le handball sont recommandés puisqu’ils servent à travailler le cardio.

 – Courir : Étant accessible à tout le monde, cette discipline peut se faire à tout moment. Elle aide à réduire le stress. Aussi, vous apprenez à mieux gérer votre souffle. Évidemment, elle raffermit également le corps. Vous éliminez plus facilement les mauvaises graisses.

 – Sinon, privilégiez tout simplement les efforts physiques. Il s’agit de rester actif autant que possible. Au lieu de prendre la voiture pour travailler, choisissez par exemple le vélo ou la marche. Il est donc primordial de bien solliciter les muscles pour pouvoir accélérer son métabolisme.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES