Carence en vitamine B12 – quels effets sur mon corps ?

Dernière mise à jour: 24.09.20

0
1

 

Chaque cellule de notre corps nécessite une ressource spécifique pour pouvoir effectuer sa fonction de manière optimale. Comme la plupart des éléments nutritifs essentiels dans cet objectif, la vitamine B12 joue un rôle essentiel pour vous garder en bonne santé. Une carence en ce composant pourrait avoir de graves conséquences.

 

Rôles de la vitamine B12

Selon les spécialistes en tout genre, du médecin au nutritionniste en passant par les différents coaches sportifs et les psychothérapeutes, un apport quotidien de vitamine B12 dans l’organisme suffit pour alimenter toutes les cellules du corps. Bien que cet apport puisse sembler négligeable en termes de quantité, il constitue pourtant une condition inévitable pour votre bien-être physique et moral. En effet, la vitamine B12, appelée également cobalamine joue sur plusieurs tableaux dans le fonctionnement et l’entretien de divers organes vitaux et essentiels qui font partie du corps.

Elle intervient dans un premier temps au niveau somatique, en permettant aux globules rouges de disposer de la puissance nécessaire pour acheminer les molécules d’oxygène dans toutes les parties du corps qui en ont besoin, notamment le cerveau et le système nerveux central. En ce qui concerne les nerfs, elle joue un rôle essentiel dans l’entretien de la myéline. Cette membrane représente un moyen de protection pour les nerfs, qui peuvent alors fonctionner de manière optimale et vous épargner des risques d’hypersensibilité à la douleur. En outre, sans vouloir détailler le principe de fonctionnement, vous devez savoir que la vitamine B12 figure également parmi les acteurs principaux des mécanismes métaboliques. Elle participe à la synthèse de l’ADN, de la division cellulaire, de l’alimentation des hormones et des neurotransmetteurs. Entre autres rôles de protection, elle renforce le fonctionnement de l’hématopoïèse, tout en activant la dégradation d’enzymes toxiques.

Par ailleurs, la vitamine B12 influence également le comportement psychologique d’une personne. Un cerveau bien oxygéné fonctionne de manière optimale, car tous les neurones sont alimentés comme il se doit. En particulier, la production de sérotonine, un neurotransmetteur responsable de la régulation du cerveau, tient un rythme stable grâce à la présence de cobalamine dans l’alimentation. Ce neurotransmetteur constitue en gros le responsable principal des changements d’humeur, notamment vers la partie stable et positive. Dans la même foulée, elle favorise la bonne exploitation de toutes vos capacités cognitives, lorsque sa présence correspond à la quantité requise.

 

Les effets néfastes d’une carence en vitamine B12

Il ne faut que 3µg de cobalamine par jour pour permettre à l’organisme de bien fonctionner. Il peut pourtant s’avérer être difficile de remplir ce quota, pour diverses raisons. Une personne peut par exemple présenter des difficultés d’assimilation dues à une pathologie comme les troubles gastro-intestinaux, ou le diabète. Certaines catégories de personnes omettent également les aliments les plus favorables à cet apport, notamment les végétariens, végétaliens et surtout les vegans.

En effet, comme la vitamine B12 se récupère surtout à partir des aliments d’origine animale, et plus précisément les abats, ceux qui ont décidé de faire l’impasse sur cette ressource se retrouvent souvent en situation de manque grave de ce nutriment vital. Néanmoins, une carence vitamine B12 peut également survenir suivant certaines conditions physiques liées à l’âge ou à l’environnement de vie. Quoi qu’il en soit, ce manque se traduit par des répercussions allant de gênantes à graves sur le corps humain.

Les conséquences se ressentent d’une part par des effets ressentis au niveau physique. Pour commencer, vous allez vous sentir tout le temps fatigué et faible. Le moindre effort vous met dans une situation d’essoufflement importante. La raison s’explique par le fait que l’absence de cobalamine dans votre sang produit des globules rouges trop faibles pour oxygéner correctement vos cellules. Les seules réserves disponibles étant priorisées pour les fonctions cérébrales, tout ce qui est mécanique travaille donc sans alimentation, et s’épuise rapidement.

Ensuite, vous pouvez également ressentir des picotements, ou même des douleurs musculaires plus ou moins graves en fonction des situations. Avec l’absence de vitamine B12, la myéline se détériore rapidement. Les nerfs et terminaisons nerveuses deviennent alors hypersensibles. Les picotements et les engourdissements de vos membres ne sont que des signaux qu’ils vous adressent pour vous informer qu’ils ne sont plus protégés comme ils devraient l’être. Sans redresser la barre, les sensations deviendront de plus en plus fréquentes et de plus en plus douloureuses. Enfin, une dernière conséquence visible se traduira par un teint pâle ou à tendance jaune. Cette décoloration résulte de l’anémie, à cause de la mauvaise qualité des globules qui circulent dans vos différentes cellules.

D’autre part, une carence grave peut également entraîner des conséquences néfastes dans le domaine psychologique. Tout commence par un trouble de la concentration, et peut finir par des trous de mémoire qui deviendront de plus en plus marqués. L’explication découle toujours de l’efficacité des neurotransmetteurs. Lorsque ceux-ci n’assurent plus leur travail à cause du manque de cobalamine, les fonctions cérébrales et cognitives essentielles du cerveau connaîtront irréversiblement des dysfonctionnements.

En conséquence, un trouble du sommeil peut également survenir, ce qui favorise davantage la sensation de fatigue déjà ressentie. En d’autres termes, vous serez fatigué même en dormant, car votre sommeil sera loin d’être réparateur à cause du manque de vitamine B12. De fil en aiguille, vous aurez de plus en plus de mal à concentrer vos facultés cognitives, vous constaterez – ou pas – une chute de la performance de votre mémoire, ainsi qu’une perte palpable dans votre vitesse de réaction. Lorsque la carence sera à son maximum et que toutes les réserves de cobalamine seront épuisées, vous risquez de tomber dans la démence.

Quoi qu’il en soit, la carence en vitamine B12 ne se détecte souvent que sur le tard, lorsque la situation se trouve presque au stade critique. Le meilleur moyen pour confirmer ce problème consiste en tout cas à effectuer une analyse médicale, sachant que la plupart de ces symptômes se retrouvent dans d’autres pathologies plus graves, comme le cancer. Mais pour éviter le pire, la prévention reste facile, avec un régime alimentaire sain et varié.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments