Moringa : comment le consommer pour profiter de ses bienfaits ?

Dernière mise à jour: 04.03.21

 

Nombreux sont les arbres reconnus pour leurs vertus bénéfiques pour l’homme et le Moringa en fait partie. Si vous n’avez jamais entendu ce nom auparavant, il est temps de s’informer et de connaître tout ce que cette plante a à vous offrir. Pour découvrir tous les bienfaits de ce véritable cadeau de la nature, parcourez les lignes qui suivent !

 

Le moringa c’est quoi ?

Comprenant 13 espèces en tout, le moringa est un type de flores appartenant à la famille des moringaceae. En partant de l’Amérique du sud de l’Afrique jusqu’en Inde, cet arbre pousse dans les zones tropicales et subtropicales. Paru dans un ouvrage scientifique depuis les années 1578 et rédigé par Cristobal Acosta, on lui reconnaît de multiples utilités depuis sa découverte.

Au fil du temps, cette plante est employée dans de nombreux domaines comme la santé, la nutrition ainsi que l’agriculture. Grâce à une croissance incroyablement rapide, cet arbre résiste très bien à la sécheresse et peut atteindre une hauteur de 12 mètres dans sa taille définitive. Pour ceux qui se demandent comment consommer le moringa, il faut savoir que tous ses composants sont comestibles en soulignant plus particulièrement les feuilles, les fleurs, l’écorce, les gousses, les graines et l’huile de moringa bio.

Dans son usage alimentaire, les feuilles de moringa sont les plus employées dont la poudre est la forme la plus répandue sur le marché. Le processus de séchage s’applique également afin de pouvoir utiliser les feuilles pour préparer du thé moringa et de la tisane. On retrouve aussi en vente des feuilles encore fraîches qui pourront par la suite offrir un emploi plus libre et diversifié.

Histoire et culture autour du moringa

Depuis plus de 1000 ans, cet arbre découvert dans le sud de l’Himalaya est utilisé en Inde pour ses apports nutritionnels et ses caractéristiques thérapeutiques. Depuis, le moringa a été exploité et employé dans plusieurs autres domaines comme la cosmétique et l’agriculture grâce à ses vertus diverses.

La variété la plus célèbre est le moringa oleifera qui pousse plus abondamment en Inde et au Pakistan sous les tropiques. L’Inde possède la plantation la plus importante avec une superficie de 380 km². On retrouve aussi une espèce africaine nommée moringa stenopetala qui est également cultivée en masse pour des fins multiples.

 

Les apports nutritionnels du moringa

 – On retrouve des protéines dans les feuilles de moringa qui se comptent au nombre de 8 acides aminés essentiels pour le métabolisme.

 – On y observe également la présence d’antioxydants comme les flavonoïdes, et des chlorophylles.

 – Il contient aussi des oligo-éléments et des minéraux divers comme le fer, le manganèse, le calcium, le zinc, le potassium et le phosphore.

 – Sans oublier les vitamines qui sont au nombre de 10 à savoir : le type A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C et E qui offrent une pléthore d’avantages pour l’homme.

 – Et puis il y a les glucosinolates présentant des caractéristiques antibactériennes, antifongiques, anticarcinogéniques, antioxydants et antimutagéniques qui seront tous bien assimilés par le métabolisme de l’homme.

On y retrouve alors la plupart des nutriments bénéfiques et sains pour nous, être humain,  sans pour autant être sujet à des effets néfastes, si les doses indiquées sont respectées. Le moringa peut donc servir à prévenir et guérir des maladies tout en contribuant à améliorer la nutrition.

 

Quels sont réellement ses bienfaits ?

L’un des premiers avantages que l’on ne peut oublier de mentionner lorsqu’on parle des bienfaits du moringa repose sur ses propriétés anti-cholestérol. En consommant ce produit, les personnes qui présentent un taux élevé de mauvais cholestérol dans le sang pourront voir ce chiffre s’abaisser. Cette constatation a d’abord été vérifiée sur des animaux comme les lapins et les résultats ont été excellents. En effet, le moringa possède un effet hypolipidémique et permet de réduire le taux de mauvais cholestérol dans l’organisme.

En se servant des mammifères, on a pu démontrer que le moringa a également des vertus anti-inflammatoires. Si le corps détient un réflexe naturel pour tuer les lésions des cellules, cela peut causer des problèmes plus graves si cela se répète dans le temps. Si l’on parle directement de maladies cardio-vasculaires, les cancers sont aussi à craindre dans ces cas. À l’aide des isothiocyanates qu’il renferme et qui se constituent de quercétine et d’organo-sulfuré, c’est un antioxydant efficace. Ainsi, il contribue à réguler le vieillissement des cellules et de la peau chez les personnes âgées. En faisant une prise continue, le moringa permet de stimuler la fonction cognitive liée à l’usage de la mémoire.

Ceux qui ont un problème avec le taux de sucre dans le sang seront aussi contents d’apprendre que le moringa possède une capacité à abaisser la glycémie. Son pouvoir hypoglycémiant élimine la présence de cet élément dans le corps et peut être utilisé pour éventuellement traiter le diabète. Une étude réalisée dans une université de l’Inde démontre qu’une consommation journalière de 7 g de feuilles de cet arbre pendant 12 semaines aide à réduire la quantité de sucre de 13,5 % en moyenne.

Il confère aussi une action purifiante grâce à la chlorophylle qui est contenue en masse dans les feuilles de ce dernier. Ce pigment de couleur verte contribue à désintoxiquer les cellules du corps contre les produits dopants et alcooliques. Ceux qui ont souvent des problèmes intestinaux peuvent également faire appel à l’arbre de vie pour son efficacité contre la prolifération des bactéries et le ballonnement dans ces zones.

Mais n’oublions pas sa caractéristique la plus importante qui se base sur la nutrition. En effet, 3 organisations internationales à savoir l’UNICEF, l’ACF et la Croix-Rouge l’utilisent pour combattre la faim. Étant une bonne source de protéines, de vitamines, et de minéraux, la feuille de moringa possède suffisamment de composants pour être consommée.

Il a été vérifié d’ailleurs qu’il contient encore plus de calcium que le lait animal, mais également plus de vitamine C que les oranges et le kiwi de toutes espèces et variétés. De même en termes de vitamine A, il bat le taux compris dans la carotte. Ceux qui ne raffolent pas des épinards seront aussi contents de savoir que le moringa renferme plus de fer que ces derniers, mais aussi plus de potassium que les bananes, ce qui est simplement incroyable.

La forte teneur en protéines offre plus d’énergie au consommateur ce qui fait du moringa un supplément alimentaire à conseiller pour les sportifs. 

Toutes ses caractéristiques tendent à dire qu’il est profitable pour les nourrissons et les femmes qui allaitent leurs bébés. Son effet galactogène contribuerait également à augmenter le volume de lait de la mère.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, le moringa a aussi prouvé son efficacité sur l’amélioration du sommeil et la production de testostérone. Chez les athlètes, ce produit est consommé pour acquérir plus d’énergie et une meilleure endurance.

La poudre de moringa est d’ailleurs une solution pour maigrir sans se tuer avec un régime très strict ou bien des activités physiques excessives. En ce sens, c’est un traitement à absolument essayer pour ceux qui n’ont pas pu obtenir des résultats satisfaisants avec d’autres méthodes.

Les maladies  et le moringa

Bien que peu connue, l’appellation d’arbre de vie ou arbre aux miracles attribué au moringa n’est pas usurpée. Selon la médecine ayurvédique, les maladies guéries par le moringa vont au-delà de  300, citons pour exemple : le diabète, le rhume, l’hypertension et le renforcement du système immunitaire.

Bien que son efficacité n’ait pas encore été testée sur toutes les maladies citées dans les 300 pathologies annoncées par la médecine traditionnelle, ses multiples composants permettent de dire que le moringa peut guérir plusieurs sortes de maux rien qu’avec ses feuilles.

 

4 façons de consommer le moringa

 – La poudre

C’est la forme la plus courante que l’on retrouve un peu partout sur les étals. Lorsqu’il se présente sous cet aspect, vous pouvez le consommer avec d’autres aliments ou bien les boissons pour adoucir son goût assez piquant sur le palais.

En optant pour le processus de séchage, l’eau emprisonnée dans les feuilles s’évaporera, mais les nutriments seront conservés et deviendront plus concentrés. Le moringa en poudre présente alors une grande quantité d’éléments bénéfiques.

Cet aspect est également plus avantageux sur le côté pratique, que ce soit pour le transport de l’emballage ou sa consommation. En le versant dans les jus de fruits ou bien dans les soupes chaudes, il n’occasionnera aucune gêne et passera totalement inaperçu.

 – Le thé

Si ce terme est fréquemment utilisé, il s’agit en fait d’infusion lorsqu’on parle d’un produit à base de moringa. Si vous ne voulez pas consommer la poudre directement, il est possible d’opter pour la tisane afin d’en tirer les nutriments essentiels.

Et bien que le goût de cette boisson chaude reste moins agressif que dans la version poudre, la présence d’une saveur acide persiste. Cependant, il peut être mélangé avec du miel ou bien du sucre afin de réduire la sensation d’acidité dans la bouche lorsque vous le prenez au quotidien.

 – Les gélules

Dans son rôle de complément alimentaire, la poudre de moringa est aussi disponible sous cette forme afin de simplifier le dosage journalier. C’est également un bon moyen d’éviter d’être confronté à un goût qui ne plaît pas toujours à tout le monde. Il faut néanmoins vérifier que le produit en question ne contienne pas d’autres ingrédients à part le moringa.

 – L’huile

Pour pouvoir consommer ce genre de supplément dans une forme liquide comme le cas de l’huile, on passe obligatoirement par les graines de moringa afin d’en extraire l’essence. Sous cette forme, le moringa est utilisé dans le domaine du cosmétique pour prendre soin des cheveux. Sa richesse en acide oléique vous permet de vous en servir en cuisine, tout en profitant des vertus de l’oméga-9 et de l’oméga-6 qui peuvent lutter contre le diabète de type 2 et des pathologies cardio-vasculaires. En outre, il faut savoir que sa composition est presque similaire à celle de l’huile d’olive. Comme quoi les bienfaits du moringa peuvent être retrouvés, quel que soit l’usage que vous en faites une fois chez vous.

 

Posologie

Si vous n’avez jamais consommé du moringa, le dosage normal recommandé se situe entre 2 et 5 g tous les jours. Cette quantité sera ensuite augmentée progressivement afin de laisser le temps au métabolisme pour assimiler la présence du produit dans le corps.

Il est mieux de privilégier une prise le matin jusqu’à midi avant ou pendant le repas. Afin de pouvoir constater les bienfaits du moringa sur l’organisme, les médecins recommandent un traitement qui dure 3 mois pour commencer.

Une fois que vous êtes habitué à prendre du moringa pendant les 12 premières semaines conseillées par les experts, vous pouvez enfin appliquer un dosage personnalisé selon la nature de l’usage. Pour accroître votre énergie, la quantité de chaque prise doit être entre 1 et 2 cuillères au quotidien. Si vous voulez profiter de son caractère anti-inflammatoire, le dosage devrait se situer entre 2 et 4 cuillères par jour. Pour ceux qui préfèrent les infusions à conserver dans un thermos alimentaire, une cuillère à café par tasse sera suffisante si vous devez passer par plusieurs prises au quotidien. Pour ce qui est des gélules, le fabricant mettra déjà à disposition la quantité consommable pour chaque prise.

Contre-indication

Jusqu’à maintenant, on n’a pas encore explicité le danger du moringa, l’on ignore donc s’il provoque des effets secondaires négatifs pour l’homme. Cependant, il est tout de même recommandé de faire une consommation dosée pour éviter les excès qui peuvent causer des maladies engendrées par les éléments qu’il contient. En ce sens, les femmes enceintes et ceux qui sont encore en période d’allaitement devraient au préalable consulter un médecin avant de commencer un traitement.

 

Moringa en France

Depuis sa découverte et sa mise en vente sur le marché en tant que complément, le moringa s’est très vite trouvé une place auprès des meilleurs suppléments alimentaires. Disponible en vente dans les pharmacies et les herboristes, ce genre de produit existe en plusieurs versions. On retrouve le moringa bio, mais également des articles combinés à d’autres compléments alimentaires pour répondre à de multiples besoins. Par ailleurs, la culture de moringa en France est déjà en train de se mettre en place.

 

 

S'abonner
Notifier
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
View all comments