Bienfaits et vertus du trèfle rouge

Dernière mise à jour: 22.09.21

 

Connu par ses propriétés antitussives et sédatives, le trèfle rouge a rapidement été introduit dans la médecine chinoise. Cette plante herbacée vivace possède d’ailleurs d’autres vertus médicinales et thérapeutiques. Découvrons à travers cet article, les bienfaits incommensurables du trèfle rouge. 

 

Trèfle rouge : quel est son historique ?

Le trèfle existe en plusieurs variantes. Hormis le trèfle pourpre, le trèfle des prés est aussi très connu. Il s’agit d’une plante en provenance de l’Espagne. Néanmoins, sa culture s’étend dans de nombreux pays de l’Europe, notamment en France et sur la partie méditerranéenne. Il est également très apprécié par sa solidité.

En effet, il se développe sans problème dans des endroits comme le Canada ou la Scandinavie où le froid peut parfois devenir glacial. Dans le passé, le trèfle rouge a été jugé comme étant une plante sacrée. Les druides pensaient d’ailleurs qu’il s’agissait d’une plante qui permettait de chasser les mauvais esprits. Aussi, étant donné que le chiffre 3 était sacré pour les Celtes irlandais, ils accordaient donc plus d’importance aux feuilles des trèfles.

Avec le temps, le trifolium arvense est devenu un ingrédient incontournable de la médecine traditionnelle. Il est d’ailleurs employé pour soigner les problèmes respiratoires en Russie et en Chine. Il a également fait l’unanimité en Occident et en Asie par les différentes propriétés qui lui ont été attribuées : antispasmodiques, dépuratives, cholérétiques, expectorantes et diurétiques.

Aujourd’hui, cette plante fourragère est utilisée dans plusieurs domaines : non seulement elle traite des infections cutanées, mais permettrait aussi de prévenir les cancers. Pour certaines personnes, connaître le trèfle à 6 feuilles et sa signification les aiderait à avancer dans la vie. Généralement, cette plante augure une rentrée d’une grosse somme d’argent.  

Gros plan sur les bienfaits du trèfle rouge sur la santé

 – Cardioprotecteur

La fleur de trèfle est une alliée idéale pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Les essais cliniques montrent en effet que le trèfle rouge pourrait être favorable sur le lipide sanguin. Cette plante accroîtrait l’apport en bon cholestérol dans le sang.

 – Le trèfle rouge et la ménopause

Ces plantes pour la ménopause renferment ce que l’on appelle l’isoflavones. Selon les chercheurs, ces derniers auraient des effets stimulants sur les faibles apports d’œstrogène chez la femme. Ils pourraient également apaiser les symptômes liés à la ménopause. Ces raisons expliquent pourquoi ils peuvent être privilégiés lors de la thérapie de remplacement d’hormone. De nombreuses recherches dirigées par des spécialistes affirment justement que le trèfle rouge améliore certains symptômes à savoir l’angoisse et les bouffées de chaleur, qui sont d’ailleurs très courants lors de cette période. 

 – Une plante anticancéreuse

L’us du trèfle possèderait des actifs anticancéreux. Les herboristes et les médecins du XVIIIe siècle l’auraient considéré comme tel. Composé de formononetine, ce type de plante permettrait de prévenir les cancers du sein et de bloquer l’évolution de la maladie. Il effectue également une activité inhibitrice selon les études in vitro basées sur des souches de cancers humains. 

 – L’ostéoporose

À la ménopause, les femmes présentent des risques élevés d’avoir une perte osseuse appelée aussi l’ostéoporose. Toutefois, avec le taux élevé d’isoflavones dans le trèfle rouge, celui-ci peut donc protéger la gent féminine de cette fragilité pathologique. Pour confirmer justement cette hypothèse, de nombreuses études y ont été menées : la première en 2001 et la deuxième en 2004. L’une comme l’autre affirmerait l’effet positif du trèfle rouge sur les femmes ménopausées. En consommant une quantité de 60 mg durant un essai clinique qui s’est tenu en 2017, le risque de l’ostéoporose aurait diminué, notamment au niveau des vertèbres et du col du fémur.

 – Une plante riche en nutriments

Cette plante vivace renferme des oligoéléments comme le zinc, le bore, le cuivre, le sélénium et tant d’autres encore. Elle est également composée de minéraux tels que le phosphore, le calcium, le magnésium, etc. Enfin, sachez qu’elle est aussi riche en vitamines, en pigments, en tanins et en acides organiques. Elle possède, en outre, des propriétés fluidifiantes et anticoagulantes grâce à la coumarine et les saponines qu’elle contient. 

 

Trèfle rouge : comment agit-il sur la peau et les cheveux ?

Hormis les vertus du trèfle rouge sur la santé, il possède des effets bienfaisants sur la peau. Pour preuve, il est très employé dans le traitement de l’eczéma ou encore du psoriasis. Il est également très efficace pour accélérer la guérison des plaies. Avec sa propriété antioxydante, cette plante ralentit le mécanisme de vieillissement de l’épiderme. Elle vous donne, de ce fait, un aspect plus dynamique. Composé de nombreux nutriments, le trèfle rouge serait un meilleur allié pour venir à bout des chutes de cheveux. 

Quelles sont les contre-indications liées au trèfle rouge ?

Avant de se lancer dans un traitement à base de trèfle rouge, il serait plus judicieux de connaître ses contre-indications et bien évidemment les effets secondaires qui y sont liés. Sachez que cette plante n’est pas recommandée pour la gent féminine avec un passé cancéreux notamment au niveau de l’utérus et du sein.

Si vous désirez l’utiliser pour son effet anticoagulant, veillez à toujours prendre l’avis de votre médecin au préalable pour éviter les mauvaises surprises. Concernant les effets secondaires du trèfle incarnat mellifère, ils peuvent entraîner des nausées ou des maux de tête. À noter que ces signes ne se dévoilent que rarement. 

 

Comment utiliser le trèfle rouge correctement ?

Pour bénéficier des nombreux avantages du trèfle rouge, il serait plus judicieux de suivre la posologie conseillée. Pour lutter contre les démangeaisons cutanées, les toux, le psoriasis et l’eczéma, vous pouvez prendre 4 g de fleurs séchées puis les infuser dans 250 ml d’eau avant de les faire bouillir pendant un quart d’heure.  2 à 3 tasses par jour suffiront amplement. Si vous préférez la teinture mère, veillez à en consommer 2 à 3 fois par jour la quantité de 1 à 2 ml. En capsules ou en gélules, il vous faut 4 à 8 doses par jour tandis que pour un extrait fluide, 1 ml 3 fois par jour peut suffire. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES