Comment reconnaître une hyperkaliémie ou une hypokaliémie ?

Dernière mise à jour: 23.06.21

 

Le corps humain a besoin d’apports en nutriments pour bien fonctionner. Sans ces apports, le métabolisme ne peut pas subvenir aux besoins d’énergies nécessaires pour booster le système immunitaire. Parmi ces nutriments se trouvent le calcium, le magnésium, le potassium et les vitamines. Certes, ils sont essentiels pour le corps, mais une surconsommation peut aussi avoir des conséquences. Dans cet article, nous allons parler de l’hyperkaliémie qui se manifeste lorsque le taux de potassium est élevé.

 

Décryptage du potassium

Le potassium est un élément chimique, vous le savez certainement. Il existe sous forme d’ion dans l’organisme. Cet élément est souvent présent dans les cellules du corps et dans le sang. Et à l’instar des vitamines et du calcium, il joue un rôle important en maintenant la neutralité électrique. Ce phénomène est appelé kaliémie. Ainsi, si des changements surviennent au niveau de ce procédé chimique, c’est-à-dire, que le taux de potassium soit élevé ou trop bas, des problèmes surviendront. Parmi les plus courants, nous pouvons citer : le rythme cardiaque qui s’affaiblit ou s’accélère, des contractions musculaires qui ont lieu et une conduction nerveuse qui ne manque pas au rendez-vous.

 

Le potassium dans le sang

Dans le sang, la valeur normale du taux de potassium se situe entre 3.5 et 5 mmol/l. Une diminution de ce taux est appelée hypokaliémie. Elle se manifeste souvent par des troubles digestifs, entraînant ainsi des problèmes de fatigue, de crampes musculaires et des nausées. En revanche, le trop de potassium dans le sang est appelé hyperkaliémie. Et lorsque le taux de potassium est élevé, de graves répercussions sur la santé peuvent avoir lieu : troubles cardiaques et arrêt cardiaque en cas d’absence de traitement.

Quels sont les symptômes de trop de potassium ?

Lorsque le taux de potassium dans le sang est assez élevé, aucun signe apparent ne se manifestera mis à part les petites crises au niveau du cœur. Mais lorsque ce taux est bas, l’individu concerné pourra ressentir de la fatigue, des crampes et des troubles digestifs. Dans tous les cas, à la moindre anomalie, il vaudrait mieux faire un bilan. A travers un bilan complet, votre médecin traitant pourra voir de plus près ce qui ne va pas dans votre organisme.

 

Que faire si l’on présente des risques d’hyperkaliémie ?

Sachez que le taux de potassium élevé dans le sang peut être causé par différents facteurs. Des plus courants se trouvent le diabète, l’insuffisance rénale, l’insuffisance cardiaque et l’âge avancé. Dans ce genre de situation, sachez qu’une prise de suppléments de vitamine D3 sera loin d’être suffisante. Vous devrez éviter de consommer tous les aliments qui sont riches en potassium : épinards, tomates, dattes, bananes, poissons gras et chocolat. En revanche, en cas d’hypokaliémie, il est fortement conseillé de consommer quotidiennement ces aliments. A cela viendra s’ajouter le fait de prendre des médicaments spécifiques.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES